We Are Okay – Nina Lacour

Processed with VSCO with m5 preset

In Nina Lacour’s We Are Okay, we meet Marin — or Sailor as her grandfather used to call her — a barely eighteen year old woman whose leap into independence was a bit too rushed.  Marin has not spoken to anyone since she left her hometown, not even to her best friend, Mabel. But as the Christmas holidays approaches, and as her dorm roommate Hannah begs her to take care of herself, Marin waits. Mabel is coming to visit, and who knowns what kind of memories she is bringing with her.

« I was okay a moment ago. I will learn how to be okay again. »

The novel switches back and forth between the present and the past, when Marin recalls of her old life, of her grandfather and of her high school senior year. It follows Marin’s point of view, and the fact that the novel’s written with a first person narrator deepens the main hollowness that set place in the character’s heart, and the  solitude.

We Are Okay is a real lesson of life. As we meet this desperate main character whose life seems to have fallen apart, we suddenly remember of our own loneliness, and of these times when we were at our lowest. This novel is the journey of a young woman healing from her old life, from the wounds it left her. This is the journey of a little girl, afraid and alone. This is the journey of two teenagers, holding hands by the sea. This is the journey of Marin, learning how to be okay again. 

For once, before reading the book, I looked up for the summary. But still, the author managed to surprise me, to make me cry, to make me think. This novel leads to this kind of retrospective where we ask ourselves if we are okay, if we were ever okay, how we managed to be okay. 

If you like deep novels but that are written in a simple and gentle way, if you like sapphic stories and if you don’t mind some tears towards the end of a book, We Are Okay is the one you need.


Dans We Are Okay de Nina LaCour, nous faisons la rencontre de Marin — ou Sailor (matelot, en anglais) comme son grand-père la surnomme — une jeune femme de dix huit ans dont le saut vers l’indépendance fut un peu trop précipité. Marin n’a parlé à personne depuis qu’elle a quitté sa ville d’enfance, pas même sa meilleure amie, Mabel. Mais alors que les vacances de Noël approchent, et que sa colocataire Hannah la supplie de prendre bien soin d’elle, Marin attend. Mabel arrive pour lui rendre visite, et qui sait quels sont les souvenirs qu’elle amènera avec elle. 

« J’allais bien, à un moment donné. J’apprendrai à aller bien à nouveau. »

Le roman alterne entre le présent et le passé, lorsque Marin se rappelle de son ancienne vie, de son grand-père, et de sa dernière année de lycée. Le roman suit le point de vue de Marin et le narrateur à la première personne du singulier ne fait qu’approfondir le vide qui s’est installé dans le coeur du personnage, et la solitude. 

We Are Okay est une réelle leçon de vie. Alors que nous faisons connaissance avec ce personnage principal dont la vie semble l’avoir détruite, nous nous souvenons soudainement de notre propre solitude, et de toutes ces fois où nous étions au plus bas. Ce roman est le voyage d’une jeune femme qui guérit de son ancienne vie, des blessures qu’elle lui a causé. Ceci est le voyage d’une petite fille, seule, et apeurée. Ceci est le voyage de deux adolescentes se tenant la main en bord de mer. Ceci est le voyage de Marin, qui apprend à aller bien à nouveau. 

Pour une fois, j’ai lu le résumé avant de lire le livre mais cela n’a pas empêché l’autrice de me surprendre, de me faire pleurer, de me faire réfléchir. Ce roman mène à ce genre de rétrospective où nous nous demandons si nous allons bien, si nous sommes déjà allés bien, comment nous avons réussi à aller bien. 

Si vous aimez les romans profonds mais qu sont écrits d’un style tendre et délicat, si vous aimez les histoires sapphiques, et si quelques larmes versées vers la fin d’un roman ne vous embêtent pas, We Are Okay est celui qu’il vous faut. 

One Reply to “We Are Okay – Nina Lacour”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s