A Darker Shades of Magic – Victoria E. Schwab

A Darker Shade of Magic is the first Victoria E. Schwab’s novel that I get to read and I can tell that I am not disappointed. Schwab’s magical fantasy has been praised, loved, and has been receiving amazingly positive reviews since February 2015, the month it got out. 

As the first volume of the author’s trilogy Shades of Magic, A Darker Shade of Magic introduces Kell, an Antarimagician who has the rare and powerful ability to travel through worlds. 

The novel is set in two major places but it includes four worlds, four Londons : Grey London, Red London, White London and Black London. Each London having its own specificity, Kell comes from the red one, the one which thrives with magic and power. 

« I’d rather die on an adventure than live standing still »

This epic sentence is pronounced by Lila Bard, the female main character which happens to meet Kell quite randomly if we may say, and she will volunteer to accompany him in this novel’s adventure. 

Kell is a smuggler, he trades objects – trinkets – from one world to another, catching a glimpse of some worlds he’ll never get to see. However, because one fantasy novel never occurs without one – or many – complication, Kell gets tricked and ends up being in the possession of an item that he should never have crossed paths with. In order to restore the order that this object might disturb, they need to stay alive. 

Kell is full of cynicism and sometimes sarcasm but he is honest towards himself, and the people he cares about. Lila has been damaged by her life and is now looking for a little bit of adventure, and that is exactly what she’ll encounter by meeting Kell. 

Victoria’s way with words is magical. While reading, I knew that I was not just doing so for the plot, but also for the words that the author chose, for her poetry. The beginning of the novel is a bit long, but the author manages to make it more bearable that it could have been. Her explanations, and descriptions of the world she created are pragmatical and lyrical, which is a quality that I rarely encounter while reading fantasy for I didn’t get lost for a second.

In conclusion, I can not wait to get my hands on the second volume on this trilogy as well as on the other novels from this author.  If you are into fantasy, that you are looking for a novel which includes a good and captivating plot written with an amazing skill, A Darker Shade of Magic is definitely the book you are looking for. 


A Darker Shade of Magic est le premier roman de Victoria E. Schwab que je lis et je peux dire que je ne suis pas du tout déçue. Cette fantasy magique a reçu maintes éloges et une tonne de revues positives depuis Février 2015, le mois de sa sortie. 

En tant que premier tome de la trilogie Shades of Magic, A Daker Shade of Magic est l’histoire de Kell, un magicien Antari qui a la rare mais puissante aptitude de voyager entre les mondes. Ce roman a pour lieux principaux mais il en inclut en réalité quatre. Quatre Londres : un gris, un rouge, un blanc et un noir. Chaque Londres ayant sa propre particularité, Kell vient du deuxième, le rouge, celui qui prospère de par sa magie et son pouvoir. 

« La seule vie qui vaut la peine d’être vécue, c’est la vie qu’on a peur de perdre. »

Cette phrase épique est prononcée par Lila Bard, le personne principal féminin qui rencontre Kell plutôt au hasard si l’on puit dire, et elle va se porter volontaire pour l’accompagner dans l’aventure en question. 

Kell est un contrebandier, il échange des objects – des babioles – d’un monde à l’autre, ayant alors un aperçu de certains Londres qu’il n’aura jamais l’opportunité de visiter. Cependant, puisqu’un roman fantasy ne se passe jamais comme prévu, Kell se retrouve piégé et finit en possession d’un object qu’il n’aurait jamais du rencontrer. 

Pour restaurer l’ordre que cet objet pourrait menacer, ils doivent rester en vie. 

Kell est un personnage empli de cynisme et parfois de sarcasme mais il est par dessus tout honnête avec lui-même et avec les personnes auxquelles il tient. Lila, elle, a été abîmée par la vie et elle recherche alors une aventure qui donnera un peu plus de sens à son existence, et c’est exactement ce qu’elle va trouver en rencontrant Kell. 

La plume de Victoria E. Schwab est magique. En lisant, je savais que je n’étais pas juste là pour l’intrigue – fassi bien puisse-t-elle être – mais aussi pour les mots que l’autrice a choisis, pour sa poésie. Le début du roman est un peu lent, mais l’autrice réussit à le rendre plus supportable qu’il aurait pu être. Ses explications et ses descriptions du monde qu’elle a bâti sont pragmatiques mais lyriques, ce qui est une qualité que je perçois rarement en lisant de la fantasy puisque je ne me suis pas sentie larguée une seule fois. 

En conclusion, j’ai incroyablement hâte de lire le second tome de cette trilogie ainsi que les autres romans de l’autrice. Si vous aimez la fantasy, que vous cherchez un roman avec un bon et captivant plot écrit avec une plume superbe, A Darker Shade of Magic est définitivement le roman qu’il vous faut. 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s